les guerriers celestes Index du Forum
les guerriers celestes
Les guerriers célestes sont des guerriers venus d autre monde afin de s eclater sur BK et creer de nouvelles amitiés
 
les guerriers celestes Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Testament Des Brumes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les guerriers celestes Index du Forum -> Loisirs -> Histoires et récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Fév - 16:12 (2012)    Sujet du message: Testament Des Brumes Répondre en citant

Chapitre 10 - Le mariage

Une fête d'un faste exagéré fut organisée pour célébrer conjointement l'union d'Obolet et Karinde et celle d'Hadrian et Araïde. Le Firinn ainsi qu'une seconde couronne luxueuse étaient déposés sur des coussins de velours.

Karinde avait placé les crins de licorne dans sa longue tresse qui descendait jusqu'au bas de son dos. Avec le sang de sirène, suivant la recette de Merlin, elle avait confectionné un onguent dont elle s'était enduite.

De nombreux chevaliers et dames assistèrent à la cérémonie. Obolet commença par bénir l'union de sa sœur et d'Hadrian, sans remarquer les larmes silencieuses d'Araïde, puis ils se tourna vers les coussinets où reposaient les couronnes.

À la stupéfaction générale, ce ne fut pas le Firinn, mais l'autre diadème qu'il plaça sur la tête d'Araïde.

Karinde et lui se jurèrent ensuite fidélité. Alors que la nouvelle reine était sur le point de se saisir du Firinn, Araïde, qui voulait rester fidèle à ses principes malgré le mal qu'on lui avait fait, voulut la prévenir mais Hadrian l'en empêcha.

Le dernier espoir s'évanouit lorsque Karinde plaça le Firinn sur sa tête sans subir aucun dommage. Elle éclata d'un rire sardonique. Hypnotisé, Obolet la contemplait avec extase comme si ce rire était une douce musique.

Tandis que la suite d'Hadrian et Karinde se laissait aller à une débauche effrénée, les chevaliers et dames d'Obolet restaient silencieux et renfermés. Araïde et Fenhold échangeaient des regards discrets, systématiquement interrompus par les manières grossières d'Hadrian.

elui-ci, dès le début de soirée, avait ingurgité de grandes quantités de vin parfumé et se pavanait devant sa cour, faisant état de sa virilité et de la ferme intention qu'il avait d'en faire profiter Araïde plus tard dans la soirée.

Il se mit à faire des moulinets avec son épée au dessus de la tête de sa belle épouse, laquelle était complètement terrorisée. Il arriva ce qui devait arriver. Hadrian de l'épée rouge tituba et perdit l'équilibre.

Ce faisant, il trancha la tresse de sa cousine Karinde. Celle-ci regarda terrifiée ses cheveux, mélangés aux crins de licorne, tomber au sol.

Karinde se tordit de douleur et hurla. Elle s'écroula et son corps fut instantanément réduit en poussière. Le Firinn roula en tintant jusqu'aux pieds d'Araïde.

Un silence de mort régnait dans la salle.

Araïde regarda d'abord Fenhold, puis son frère. Celui-ci clignait des yeux, s’éveillant brusquement du sortilège. Il pointa un doigt accusateur vers Hadrian : "en me demandant de te bannir, ma sœur m'a donné un excellent conseil. Toi et ta famille êtes d'une vile engeance ! Vous allez payer pour votre trahison !"

Les chevaliers tirèrent leurs épées et un âpre combat s'engagea. Fenhold se précipita vers Araïde qui venait de ramasser le Firinn. Obolet lui ordonna de protéger sa sœur de sa propre vie, ordre qu'il accepta avec plaisir. Il la prit par la main pour l'emmener en sécurité. Hadrian les aperçut alors qu'ils quittaient la salle et se lança à leur poursuite.

Obolet mena un combat acharné contre Ferax de l'épée rouge, alors que la bataille prenait plus d'ampleur avec l'arrivée de nouveaux combattants.

Les deux camps déploraient des pertes élevées. Ennelyne la preuse périt en sauvant son roi d'un coup de poignard de Goderon, les deux s'entre-tuèrent. Nombreux furent les nobles chevaliers et dames qui perdirent la vie cette nuit là.

Les partisans d'Obolet parvinrent de justesse à bouter leur ennemis hors du château et les pousser à la fuite. Se sentant en position d'infériorité, Ferax rompit le combat contre Obolet et tenta de s'enfuir, mais Kabed de la falaise lui barra la route.

Ce fut une erreur fatale car Ferax, d'une attaque sournoise, parvint à blesser Kabed. Le sang de Wyvern dont sa lame était enduite fit le reste.

Ferax fut donc le premier à parvenir à toucher le puissant Kabed, mais aussi le dernier, puisque le malheureux mourut pendant la nuit dans les bras de son épouse Hosande.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Fév - 16:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les guerriers celestes Index du Forum -> Loisirs -> Histoires et récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com