les guerriers celestes Index du Forum
les guerriers celestes
Les guerriers célestes sont des guerriers venus d autre monde afin de s eclater sur BK et creer de nouvelles amitiés
 
les guerriers celestes Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Testament Des Brumes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les guerriers celestes Index du Forum -> Loisirs -> Histoires et récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raziel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Fév - 16:05 (2012)    Sujet du message: Testament Des Brumes Répondre en citant

Chapitre 2 - Le Firinn

Araïde fut chaleureusement accueillie à la cour et Obolet organisa une fête somptueuse en son honneur. De nombreux chevaliers lui prêtèrent serment de fidélité et promirent d'accomplir moult faits d'armes en son nom.

Mais tous n'avaient pas de si nobles intentions. Certains chevaliers à la réputation sulfureuse espéraient pouvoir faire d'Araïde leur épouse.

Les mauvaises langues, intriguées par le secret qui l'entourait, racontaient même que la reine avait envoyé une sorcière.

Lorsque la fête toucha à sa fin, Obolet et Araïde prirent congé de leurs invités et se retirèrent dans leurs appartements. Ils étaient déjà très proches, comme s'ils se connaissaient depuis de longues années

Araïde avait le don de libérer son frère de ses tourments d'un simple mot et lui insuffla une nouvelle joie de vivre. Ils étaient cependant tous les deux très préoccupés par les malheurs de leur peuple.

On entendit frapper. Obolet se tourna vers la porte et dit d'entrer, mais personne n'ouvrit la porte. On frappa à nouveau. Avant que le roi ne dise quoi que ce soit, sa sœur lui effleura la main et lui indiqua la fenêtre avec un sourire.

Obolet fut étonné de constater que le bruit ne venait pas de la porte, mais d'une chouette qui s'était posée sur le rebord de la fenêtre.

"Le moment est venu : tu dois te révéler." Lorsque qu'il entendit parler la chouette, Obolet faillit tomber à la renverse, mais sa sœur le retint par le bras. Elle le lâcha, fit un signe de tête à la chouette et quitta la pièce.

Le roi et la chouette s’entretinrent en l'absence d'Araïde. "Madame la chouette, quel est votre nom et quelle relation entretenez vous avec ma sœur ?" demanda le roi. "Je suis Merlin, tu n'as pas besoin d'en savoir plus." Si ces mots avaient été prononcés par quelqu'un d'autre qu'un oiseau, Obolet aurait été furieux mais dans ce cas, l'étonnement provoqué par cet animal fantastique prit le dessus.

Araïde revint dans la pièce réchauffée par l'âtre. Elle tenait dans ses mains un écrin de bois pourpre. Elle s'agenouilla devant son frère et ouvrit l'écrin de ses douces mains blanches, dévoilant son précieux contenu.

Sur un coussinet de velours reposait une couronne. Véritable chef-d’œuvre d’orfèvrerie, elle était incrustée de trois rubis pourpres qui rougeoyaient comme des braises. Comme ensorcelé, Obolet tendit la main pour saisir l'objet, mais sa sœur l'en empêcha vivement.

"Non !" hulula la chouette. "Seul son propriétaire légitime peut toucher le Firinn sans être consumé instantanément !" Effrayé, le roi retira sa main et Araïde sortit la parure de son écrin.

Elle la plaça sur sa tête aux cheveux couleur d'automne. La pièce s'éclaira d'une lueur rouge magique. Sa source n'était pas le feu dans l'âtre, mais bien le Firinn, dont Araïde était la gardienne.

"Écoute-moi, mon bien-aimé frère. Tes tourments et ta noblesse de cœur sont touchants. Sache que la complainte de ton âme pure a été entendue. Le sage Kalidex, maître des dragons blancs, a été tellement ému qu'il t'envoie son élève pour mettre fin à tes tourments."

Le Firinn a été forgé par le feu des dragons et enchanté par les puissances des quatre éléments. Les rubis brûlent du feu du volcan Thurongal et les ornements filigranes unissent les forces de la terre et du vent. Il a de plus été trempé dans les eaux de la mer afin de le rendre indestructible.

"Grâce à lui nous vaincrons les ennemis de ton peuple. Mon frère, je ne souhaite faire de mal à personne, ami ou ennemi. Ne l'exige pas de moi, car je ne pourrai satisfaire ta demande."

Obolet prit délicatement les mains d'Araïde dans les siennes et lui dit : "ma tendre et noble sœur, jamais je ne pourrai exiger de toi ne serait-ce qu'un mot empreint de méchanceté. Nous n'utiliserons le présent de Kalidex qu'avec sagesse et respect."

Satisfait, merlin approuva de la tête et disparut par la fenêtre par laquelle il était entré.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Fév - 16:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les guerriers celestes Index du Forum -> Loisirs -> Histoires et récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com